Formation Germe 1 au profit de l'OIM

CaptureA l’instar des autres pays de la sous-région, le Burkina Faso connaît depuis plusieurs années une sortie massive de sa population et en particulier celle active vers les pays plus développés. En effet selon le profil migratoire 2016 de l’OIM « le Burkina Faso s’affirme aujourd’hui comme un pays d’émigration au regard de son solde migratoire traditionnellement négatif ».

Malheureusement, ces migrants rencontrent de plus en plus diverses difficultés d’intégration dans les pays de destination et/ou de transit. Ce qui aboutit à des retours individuels ou collectifs volontaires ou involontaires.

DG WYN Germe1

Mais une fois au pays, ces migrants deviennent parfois des charges sociales pour leurs familles. Ils sont en général marginalisés et finissent par douter de leurs capacités et aptitudes à réussir dans la société.

Dans le souci de garantir un bon retour au pays, le gouvernement du Burkina Faso et l’Organisation internationale pour les migration (OIM) ont initié plusieurs projets de réinsertion sociale au profit des migrants burkinabés de retour.

C’est dans ce cadre que cette initiative a été lancée avec le soutien financier du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne (UE) pour venir en assistance aux migrants Burkinabè en détresse en assurant leur retour et une réintégration durable dans leur communauté.

Pour ce faire, l’OIM Burkina Faso a identifié quatre principales activités dont l’accompagnement des bénéficiaires dans le développement de micros et petits projets d’insertion professionnelle.

Ces initiatives de l’OIM visent à accompagner les migrants à trouver des idées d’entreprise orientées vers les filières porteuses et productives de leurs localités.

Pour l’opérationnalisation de cette première partie de la mission, l’OIM a fait confiance au cabinet WHAT YOU NEED (WYN) pour animer une session de formations en gestion de la microentreprise selon la méthodologie Germe niveau 1 au profit de 20 migrants de retour.

Cette session de formation s’est déroulée à Ouagadougou du 22 au 26 mai 2018.

Eros possim contentiones mel ei.